Artothèque

Louer un tableau

Un coup de cœur ?
Je loue et je profite d’une œuvre d’art chez moi !

L’artothèque, ouverte depuis 2009, vous permet les petites et grandes audaces artistiques à choisir parmi plus de 200 œuvres exposées : créer un environnement changeant, oser des essais, changer d’avis et, surtout, découvrir et apprivoiser une œuvre…

Voir les modalités d’emprunt
Bénito - La tornade

Bénito

90x70cm - 11€/mois - 550 €

Armelle Colombier  - La guerrière

Armelle Colombier

40x40cm - 10€/mois - 500 €

Nathalie Roux - Uni-vers-elle

Nathalie Roux

68x65cm - 16€/mois - 800 €

Denis Huneau - Femme au téléphone bleu

Denis Huneau

100x70cm - 18€/mois - 900 €

Giovanni Scarciello - Comics art

Giovanni Scarciello

95x40cm - 10€/mois - 430 €

Véronique Chenu - CRI

Véronique Chenu

65x81cm - 19€/mois - 930 €

Frédéric Hégo - Anne de France

Frédéric Hégo

55x46cm - 11€/mois - 560 €

Les modalités d’emprunt pour un particulier

Comment faire ?

  1. Choisir une ou plusieurs œuvres à louer
    Un cartel attaché à chaque œuvre précise le tarif mensuel de location et la valeur de l’œuvre.
  2. Établir un contrat de location à l’accueil :
    • La location s’entend pour 2 mois à régler par avance le jour-même.
    • Un chèque de caution d’un montant de la valeur de l’œuvre doit être déposé ce même jour.
  3. Emporter votre choix et profiter de l’art au quotidien !

Que se passe-t-il à la fin des 2 mois de location ?

  • Vous rapportez l’œuvre et vous en choisissez une autre.
  • Vous rapportez l’œuvre sans en choisir une autre : il n’y a aucun engagement.
  • Vous souhaitez prolonger la location : il suffit d’en avertir le Village d’Artistes. Le contrat de location sera prolongé de 2 mois maximum.

Que se passe-t-il si j’ai envie d’acheter l’œuvre ?

Vous réglez la valeur de l’œuvre restant due, une fois déduit le montant des locations encaissées. Le montant maximum des locations déduites ne pourra excéder 4 mensualités.

Les modalités d’emprunt pour les entreprises et les collectivités

Il est vivement conseillé aux entreprises et aux collectivités de prendre rendez-vous pour formaliser un contrat spécifique : nombre d’œuvres empruntées, fréquence des échanges…